La sexualité quand on n’a pas d’expérience

Je me sens à cran.

Peut-être que j’ai un dysfonctionnement hormonal lié à mes règles.

Ah, je ne me sens pas bien. Je sens mes seins un peu sensibles.

Aujourd’hui, j’ai envie d’être en mode invisible.

Je me sens grosse, je n’aime pas mon corps.

J’ai envie de m’habiller relax, de mettre mes vieux vêtements décontractés.

Qu’on me fiche la paix.

Ma féminité ?

On m’a dit de faire de la danse du ventre, mais je n’aime pas me déhancher. Je me sens trop coincée. J’ai l’impression d’être vulgaire, qu’on va me regarder.

C’est ça, je n’aime pas qu’on me regarde, qu’on me remarque.

J’ai pas envie qu’on voit mes formes.

La vérité, c’est que je me sens parfois garçon manqué.

Ma garde-robe laisse à désirer

Je n’ai pas de vêtements sexy, je m’habille plutôt classique. À vrai dire, je ne sais pas ce qui me va bien. Mes vêtements sont souvent larges. Je m’habille avec des couleurs neutres.

J’ai peu de vêtements, faire du shopping n’est pas une priorité pour moi. Les filles trop girly, me font peur. Mes copines sont un peu comme moi.

Je sais que si je fréquentais un peu plus des femmes féminines je pourrais me laisser influencer par leur facilité à se mettre en valeur.

Moi, je suis en mode naturel

Et déjà, je me sens mal à l’aise si la couleur de mon rouge à lèvres est trop prononcée. D’ailleurs le plus souvent, je ne mets pas de rouge à lèvre.

Mes sous-vêtements aussi sont basiques. De la lingerie fine ? Pour quoi faire ? C’est trop cher et personne ne la verra.

Excusez-moi de la confidence, mais parfois, j’utilise mes sous-vêtements usés. Voire troués.

J’ai honte de le dire, mais ma féminité, ce n’est pas un sujet facile pour moi.

Ce n’est pas mon actualité

Je suis gênée d’avoir mon âge et de ne pas avoir d’homme dans ma vie.

Quand je serai mariée, je penserai à développer ma sexualité… Pour l’instant, ça ne sert à rien. De toute manière, je ne vois pas par où commencer.

Demander de l’aide ? Ah, je n’y avais pas pensé !

Je dois reconnaître que je suis passive. Les choses que je redoute, dont j’ai peur, je les évite. C’est peut-être pour ça que je n’avance pas assez vite.

Je ne suis pas à l’aise avec ce sujet

Quand j’étais ado, j’ai regardé une fois avec les copines du lycée un film X, ça m’a mise dans une gêne terrible.

Je sais bien, ce n’est pas ça, découvrir sa sexualité.

En fait, le sujet est tabou dans ma famille, ma mère ne m’a rien dit sur la sexualité, à part que les hommes étaient dangereux. Qu’ils veulent uniquement du sexe et qu’il faut se méfier de leur intentions.

Des horreurs quoi.

Comment donner de l’importance – et sa juste place – à ce sujet avec tout ça ? Hein ?

Ok, aujourd’hui je suis adulte et c’est moi qui décide. Mais c’est comme si j’étais encore la petite fille de ma mère, je ne me sens pas propriétaire de mon propre corps.

Oui, je me souviens très bien des cours de biologie

J’étais au collège, on a eu ce cours sur les méthodes contraceptives. J’en suis restée là.

Ce sujet est définitivement difficile pour moi.

En fait, je ne suis jamais allée chez un/e gynécologue ou une sage-femme. J’ai trop peur qu’on me découvre un truc. Et pas envie de dévoiler mon intimité à un membre du corps médical.

Y aller juste pour lui poser des questions ? Non, je n’avais pas pensé à ça.

Je pourrais me préparer pour le jour où je choisirais d’avoir une vie sexuelle active ou d’avoir des enfants ? Hum, peut-être…

En fait, je n’aime pas trop lire, du coup, je ne m’informe pas bien sur les choses. Je pense que je ne saurais même pas poser de questions pertinentes. En gros, là aussi j’ai un peu honte et peut-être besoin d’être accompagnée.

Je me sens moche

Qui voudra d’une femme comme moi, avec un corps comme le mien ?

J’ai des tâches, je suis grosse, j’ai trop de hanches, mon haleine déraille, mon déo n’assure pas…

Je trouve que les hommes ont un regard parfois trop suspect.

Je pense que mon excès de poids vient de là.

Au fond, j’ai peur d’être désirée. J’ai peur qu’on me regarde comme un objet. J’ai peur qu’un homme s’approche trop et découvre que je suis vierge, qu’il se moque de moi et de ma naïveté. De mon manque d’expérience.

J’ai peur de ne pas savoir quoi faire, j’ai peur d’être rejetée.

Les autres femmes sont expérimentées, alors que moi, je ne sais rien et je ne suis pas à l’aise.

Ok, j’ai déjà entendu que l’expression sexuelle est un besoin naturel.

Mais je fais comment, alors ?

Je pourrais commencer par lire un livre, comme Femme désirée, femme désirante.

Ah, mais je suis déjà gênée rien qu’à l’idée de regarder dans ces rayons de librairie…

Commander par internet ? Oui, ça serait plus facile !

Je peux aussi…

  • lire des articles sur le blog,
  • prendre rendez-vous,
  • faire l’expérience de dormir juste en culotte,
  • faire un cours de découverte de danse du ventre,
  • travailler mon périnée,
  • noter les dates de mes règles et m’intéresser à mon cycle,
  • me réjouir d’être une femme,
  • porter des talons,
  • m’acheter de la lingerie fine,
  • oser me mettre en valeur, porter une tenue plus féminine.

 

Pour aller plus loin Pourquoi la sexo est-elle aussi pour les célibataires ? (et prépare la suite)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *