Communication amoureuse, mode d’emploi

Qu’est-ce qui va apporter de la qualité à ma vie de couple ?

Comment je peux signifier mon attachement à mon amoureux, à mes enfants, à ma famille d’origine, à mes proches ?

 

Quand quelqu’un s’adresse à moi dans mon canal, dans mon langage, il remplit mon réservoir affectif.

Dans mon couple, j’ai aussi la responsabilité de connaître le langage amoureux de l’autre et de mettre de l’énergie pour signifier mon amour dans son langage. Sinon, je risque, avec le temps, de voir mon chéri détaché de moi et avec un réservoir affectif vide.

Plus je parle le langage amoureux de l’autre, plus il remplit son réservoir affectif, plus il s’attache à moi.

Offrir un cadeau

Il arrive avec les mains derrière le dos, nous venons de fêter notre anniversaire de 80 mois de notre histoire d’amour. Je devine qu’il m’apporte une surprise, mon visage s’illumine.

Oui, c’est ça ! Il m’apporte une rose, juste une rose.

Ce n’est pas un cadeau très cher, ça ne coûte pas une fortune, mais je me sens tellement touchée. C’est comme s’il me disait, sans utiliser de mots, que je suis la femme de sa vie et que je suis très importante pour lui.

Cadeau inattendu, au milieu de mon quotidien, sans maquillage, ni formalité.
Je me sens tellement aimée.

Paroles valorisantes

Je venais de tomber amoureuse de lui. J’ai eu comme un élan de créativité, je bouillonnais d’idées. Je me suis mise à écrire et je lui ai écrit un poème, puis deux, puis trois.

Quand je l’ai revu, encore un peu gênée de mes mots si intimes, je lui ai proposé de les lire pour lui, lumière tamisée et musique douce à l’appui. J’ai choisi ce poème sur nos débuts.
Il était vraiment ému, j’ai senti que son langage de l’amour était les paroles valorisantes.

Service rendu

Il arrive du travail. Je lui propose de prendre une boisson chaude.
Il repart travailler, je vais chercher sa veste.
Avant de me coucher, je me lève pour éteindre la lumière.
Il se sent aimé et me le dit.

Il conduit la voiture chez le garagiste, il regarde sur internet comment faire pour payer les impôts à distance, il fait le virement bancaire nécessaire, il négocie avec l’agence immobilière la location de notre nouvelle maison.
Il me rend ces petits services et bien d’autres et je me sens aimée.

Le toucher

Nous sommes très avides de rituels. Chaque soir, avant de dormir, on se masse mutuellement. Parfois en se parlant, parfois juste en écoutant de la musique. Très souvent avec le soin de plaire à l’autre.

Parfois c’est le visage, ou les mains et les pieds, le dos, la tête, c’est à chacun de dire ce qu’il souhaite.
Chaque fois c’est un délice.

Le silence amoureux

Nous sommes dans un restaurant, pour la énième fois, mais pourtant, il me touche la main et me regarde dans les yeux.

Pas de mots, juste un regard pétillant et un doux toucher. Je souris.
On commande et quelque chose en moi se sent lié à lui. On mange, on se regarde.

On goûte le plaisir de ce temps d’intimité. Je me repense au délice de nos débuts.

Rire ensemble

Dans notre chambre, le soir. Je suis prête à aller me coucher et il me rejoint. Il a toujours une blague pour me faire rire, avant de me parler de ce qu’il vient de faire ou de me dire bonsoir. On rit ensemble chaque jour et on a des fous rire.

Il n’y a pas longtemps, il m’a dit : “Tu peux trouver un homme plus riche que moi, mais tu n’en trouveras jamais un que te fasse rire autant que moi.”

C’est bien vrai ! Notre qualité de communication doit beaucoup à la facilité qu’il a à me détendre et à me mettre en joie grâce à son humour.

Communiquer en utilisant le canal de l’autre

Gary Chapman a eu ce génie de décrire 5 langages de l’amour. Depuis notre rencontre avec Aliette de Panafieu, nous sommes persuadées qu’il y a bien 7 langages.

Vous avez certainement entendu parler de ce livre, Les langages de l’amour, qui est tellement simple que nous vous dispensons de lire. Il suffit de retenir que chacun d’entre nous est particulièrement sensible à un de ces modes de communication :

  1. les paroles valorisantes
  2. les services rendus
  3. les moments de qualité
  4. les cadeaux
  5. le toucher

Alors, à quoi je reconnais que je me sens aimée ?
Et si je posais la question à mon amoureux ? à quoi reconnaît-il que je l’aime ?

Rire et silence amoureux

Nous y ajoutons le rire (inspiré par Aliette de Panafieu) et le silence amoureux.

Rire ensemble est aussi un langage d’amour. Parfois, on n’a pas besoin de mots pour dire que nous nous sentons bien, que nous sentons aimés. Rire ensemble et la complicité qui s’en dégage renforce doucement notre amour.

Il en est de même pour le silence amoureux. Nous partageons un moment d’intimité, habité par un doux silence, avec la sécurité d’un cadre respectueux. L’essentiel, à ce moment, c’est la qualité de la présence à l’autre.

Maintenant, y’a pu qu’à !

Et nous voici avec les 7 langages en main, de quoi vivre heureux toute une vie à deux et même à 3, à 4, à 5… car les enfants aussi peuvent en bénéficier.

L’idée, c’est de se connaître suffisamment pour savoir ce qu’il me faut et d’être aussi attentive à l’autre pour savoir comment il se sent le plus aimé.

C’est comme apprendre une langue étrangère. Au début ça ne semble pas naturel, mais à force de s’entraîner, on se sent de plus en plus confiant et à l’aise.

Un exercice pour commencer

Dans le livre des 5 langages de l’amour pour les solos, Gary Chapman, propose un exercice que je propose souvent aux femmes que j’accompagne. Je l’ai fait moi-même et cela m’a beaucoup aidée.

Parfois dans une relation amoureuse débutante, nous avons beaucoup d’attentes envers l’autre et nous projetons aussi sur lui qu’il a les mêmes attentes.

Mais quand on n’a pas eu assez de reconnaissance de la part de ses parents, on peut être en difficulté pour verbaliser notre amour et notre attachement à l’autre.
Gary Chapman propose d’appeler ses parents et de le leur dire à chacun, individuellement, la phrase suivante :
« Maman, merci pour tout ce que tu as fait pour moi. »
« Papa, merci pour tout ce que tu as fait pour moi. »

Puis, je rappelle une deuxième fois, très brièvement, et je dis à la fin de la conversation :
« Je t’aime”.

Quand j’ai fait cette expérience, mon père était dans beaucoup de difficulté.

La première fois, il n’a pas réagi.

La seconde, il m’a donné des mots de reconnaissance, il m’a dit qu’il n’avait pas fait assez pour moi, qu’il aurait voulu faire plus.

La troisième fois, quand je lui ai dit “je t’aime”, il m’a d’abord dit : “Pourquoi tu me dis ces choses? Je ne vais pas mourir, tout va bien”.

La fois d’après seulement, il a pu juste me dire : “Moi aussi”, puis “Je t’aime”.

C’est comme ça que j’ai guéri de ma difficulté de dire “je t’aime” à un homme. Et c’est mon mari qui a immédiatement profité des résultats de cette expérience.

Je sais que ce n’est pas facile, mais faites l’expérience, même si vous doutez encore du résultat !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments

  1. J’ai été triste lorsque j’ai découvert que mon SEUL langage amoureux est : les moments de qualité !

    C’est tout. Pas plus.

    Heureusement, ma chérie relève le challenge haut la main !

    Merci pour cet article et la citation du célèbre livre « Les Langages de l’amour » écrit par Gary Chapman.

    Au plaisir de vous lire tous les deux 😉

    À bientôt,

    Morgan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *