Séduction et besoins vitaux : 5 raisons pour sortir du célibat !

Simone se met en beauté avec Mademoiselle M ! #2

« Décuplez votre assurance ! Rayonnez ! Aimez-vous telle que vous êtes ! » Myriam Hoffmann, alias Mademoiselle M partage avec nous ses meilleurs conseils pour passer à l’action, en passant par la porte de l’image et du personal styling.

Lis cet article et participe au Concours « Simone se met en beauté » !

Laisse un commentaire et tente ta chance de gagner un coffret « Prêt à porter » avec Mademoiselle M et un atelier « Sur mesure » avec Luciane !

 

On a tous besoin de séduire : un partenaire, nos amis, des inconnus… et bien sûr, notre futur amoureux.  Pourquoi donc essayer de plaire ? Pourquoi chercher à être agréable à notre interlocuteur : pour obtenir sa reconnaissance, pour le manipuler ? … Et si le pouvoir de séduire était donné à tous celles et ceux qui veulent bien le saisir et l’entretenir. En faites-vous partie ???

Besoin de reconnaissance

Si nous ne sommes pas tous séduisants, nous avons tous besoin de plaire à des degrés différents. Ce besoin commence dès la première enfance parce que la reconnaissance de soi passe par l’appréciation des adultes. L’enfant cherche à séduire ses parents pour obtenir une reconnaissance qui augmente son auto estime.

Ainsi, pour séduire, il faut s’être senti précieux. Séduire n’est pas inné, bien que le plaisir de plaire apparaisse très tôt. Les bébés séducteurs savent se faire remarquer et la source de leur plaisir de plaire est leur mère. Pour devenir capable de plaire, il faut ainsi avoir eu l’illusion, un temps, d’être le centre du monde. Cette croyance ancre en vous la certitude d’être quelqu’un de précieux, d’irremplaçable.

Se croire incapable de plaire est une pathologie également rarement répertoriée et pourtant très fréquente. Le processus relationnel de la séduction est bloqué. Le handicapé de la séduction se cantonne dans le rôle de l’oublié, du vaincu, et donne raison à sa mère qui posait sur lui un regard vide, ou traversé par l’ennui.

A l’inverse et en revanche, si le rapport de la mère à l’enfant a été trop exclusif, tel l’enfant unique adulé quoi qu’il fasse, l’individu devenu adulte, assuré d’être irrésistible, ne se donnera même pas la peine de séduire.

Chez le séducteur, ce besoin persiste à l’âge adulte. Toute sa vie, il ne cesse de séduire pour se rassurer quant à sa valeur. Ces personnes devenues adultes cherchent parfois une reconnaissance à travers le sexe.

La séduction fonctionne alors comme un antidépresseur.

Besoin biologique

Parce que c’est vital à la survie de l’espèce. Se développer, égrener ses gènes, répandre son « moi », vivre au-delà de « soi ». C’est pour cette raison que les critères de la séduction humaine, au-delà des âges et des cultures, sont tellement stables et universels.

Si l’on en croit les ethnologues, le besoin de séduire est universel et beaucoup plus archaïque qu’on ne l’imagine.

Les hommes, les singes, les papillons, tous les êtres vivants cherchent à séduire par tous les moyens ! L’être humain et l’animal sont prêts à tout pour faire les malins devant l’autre sexe et évincer leurs rivaux, en particulier à des excès esthétiques aberrants, mettant parfois leur propre existence en danger.

La queue du coq chinois peut atteindre plusieurs mètres, empêchant son propriétaire de voir et de voler ; le faisan doré s’orne de couleurs magiques qui le font repérer des tigres. Et la femme ? Elle n’hésite pas à se teindre, se comprimer, s’affamer, etc. Pourquoi ces tortures ? Pour plaire et affirmer sa volonté de puissance.

Me mettre en valeur pour sortir du célibat

Besoin social

L’amour, l’attachement, être touché et toucher l’autre sont essentiels.

La séduction nous rend plus sûrs de nous, plus forts, plus heureux. Le désir d’autrui nous valorise, illumine notre existence. Il nous donne la sensation d’être invincible.

Il y a également une notion de reconnaissance derrière cet amour : ne préférons-nous tous pas travailler avec des gens souriants, ouverts, chaleureux.

Besoin de beauté

C’est la raccourci facile du « beau et bon » à la fois : ne serions-nous que des mammifères attirés par les seuls enjeux sexuels ?

Non, bien sûr. Nous sommes également sensibles à ce qui rend le monde plus beau. Nous pouvons alors attribuer du « charme » à certaines personnes parce qu’elles ont cette capacité à embellir la vie, à lui donner une dimension plus légère, plus festive.

Ainsi, un homme sera « charmant » parce que de sa bouche s’échappent des mots comme des fleurs, parce que son enthousiasme est communicatif, ses idées inspirantes. Une femme qui a « du charme » ouvre elle aussi des portes sur d’autres univers.

Une silhouette, un rire cristallin, un port de tête singulier…

Et… la beauté intérieure n’est pas un mythe !

Une récente étude américaine* semble le confirmer, en révélant que la séduction est avant tout une question de valeurs morales.

Ainsi, l’honnêteté et l’amabilité sont deux qualités qui nous feraient paraître séduisants, tandis que les adeptes de la grossièreté et de l’injustice ne seraient pas perçus comme physiquement attirants, même avec les traits de top models.

Moins de bistouri, plus d’empathie : serait-ce le must de la chirurgie esthétique du futur ? Pour mieux comprendre le lien entre votre image et votre identité, veuillez cliquer ici.

 

Si cette thématique vous intéresse et que vous aimeriez recevoir d’autres conseils et astuces gratuits, inscrivez-vous pour recevoir ma série des 5 vidéos phares sur notre site Internet !

Harmonieusement vôtre,

Mademoiselle M

Révélatrice de votre meilleure image

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

14 Comments

  1. Je suis maman de quatre enfants, trois garçons et une fille: Ce que vous écrivez me parle beaucoup. Il y a peu, j’ ai remarqué que ma fille (9 ans) n’ avait plus de chaussures véritablement élégantes ou féminines, pas de jupe large (enfin dans le style danseuse). Je l’ ai alors prise en ville pour faire des courses et ai insisté, alors qu’ elle se défendait d’ avoir besoin de ces deux vêtements. Finalement, je lui trouvai ce que à quoi j’ avais pensé…
    Le résultat fut une petite fille mieux dans sa peau et des frères plus respectueux. Bon, je ne dis pas qu’ ils ne la taquineront plus, mais…

  2. Merci chère Myriam pour cet article. Quand les mots bon et beau apparaissent dans ton article, cela me fait penser immédiatement à ce moment de ma vie où me suis interrogée sur la question des valeurs. Quelles étaient mes valeurs ? Quelles étaient ces valeurs qui me serviraient de guide sur ma route, comme des étoiles pour m’indiquer le chemin. Bingo ! C’est bien le beau qui est venu en premier, suivi du respect. Respect de moi, des personnes, de la planète, de la vie.
    Quand je suis tombée amoureuse, j’ai fondé au même moment une association, Les enfants du Beau, et je me suis affirmée dans mon choix de soutenir les artistes et de travailler pour soutenir tous ceux qui comme moi, veulent embellir le monde.
    OUI, je suis pleinement d’accord : il y a quelque chose de profond à trouver en cherchant le lien entre son identité et son apparence, et je dirais même ses valeurs. Bravo pour ce travail magnifique.

  3. merci pour cet article c’est intéressant de voir les liens entre besoins et look…
    j’aime bien vivre cela dans mes expériences, et de combiner les vêtements les uns avec les autres.
    pour ma part, c’est la créativité qui me fait faire des expériences intéressantes et audacieuses pour le look et pour le reste.

  4. Bonjour Mademoiselle M,
    En effet, la séduction nous permet avant tout de nous sentir valorisé et aimé dans le regard de l’autre. Avoir la sensation de charmer l’autre, se sentir séduisant est un merveilleux bonus pour l’estime de soi et en même temps cela ne remplace pas le regard que l’on porte sur soi-même et l’estime que l’on s’accorde.
    Bonne soirée 😉

  5. Bonjour!!

    Je trouve intéressant ces cinq conseils pour être séduisante, je remarque qu’il faut les avoir bien incorporés chacun comme si l’un dépendait des autres pour qu’ensemble ils soient efficaces! Merci

  6. Merci, je souscris parfaitement, et j’aimerais en débattre de visu à l’occasion d’une rencontre. Ce sujet ne saurait être que « digital » !

  7. Bonjour Mademoiselle M.

    Je me retrouve dans cet article, notre deuxième rencontre après 7ans, m’a permis de retrouver la confiance, le calme et la « beauté intérieure » ,ce qui facilite « la séduction »

    Merci de tout coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *