6 leçons pour changer de vie

Nous avons fait ce choix de sélectionner 6 articles exceptionnels extraits de l’ebook Le jour où j’ai décidé de quitter le célibat.

… Sachant que le meilleur investissement que tu peux faire sur toi, c’est de te former !

Si en ce moment :

  • tu es en difficulté pour savoir quelle vie de couple te convient vraiment,
  • tu as le sentiment de manquer d’expérience, tu n’as pas la vision de ce que serait une vie de couple satisfaisante pour toi,

… ces articles ont été écrits pour toi, pour que tu puisses être naturellement séduisante et prête à attirer l’homme qui te convient.

Installe-toi confortablement, sers-toi ta tisane ou ton jus préféré, et prends le temps de lire la suite de chaque article. Après les avoir lus, tu sentiras ta confiance en toi se renforcer.

Bonne lecture !

 

1. Réveille-toi ! Le temps passe !

Prendre les moyens pour avancer

J’ai rencontré une amie, il n’y a pas longtemps, qui m’a inspiré cet article…

Si, comme elle, tu as la trentaine et que tes priorités sont l’achat d’un appartement, faire un bilan de compétence, décrocher un CDI, il est bien possible que tu sois en train de dormir dans le domaine de la vie amoureuse.

J’ai envie de te dire et même de crier :

Réveille-toi !!!

As-tu oublié que tu es mortelle, que ta vie est unique, que ton horloge biologique continue à tourner et que, bientôt, tu n’auras plus la possibilité d’avoir des enfants ?

Si je me mettais à ta place, je dirais probablement :

J’ai peur de l’inconnu et du changement…

Et qu’est-ce qui se passerait si, avec une baguette magique, je trouvais l’homme de ma vie ? Suis-je prête à vivre l’aventure du couple ?

Certainement, je serais dans la frayeur de le perdre ou de ne pas savoir quoi dire ou quoi faire. Je me demanderais comment trouver la disponibilité pour cette relation…

En fait, si je veux avoir une vie de couple durable, il faut que je commence le travail sur moi, d’abord, et cela bien en amont, si je ne veux pas saboter pour la énième fois ma relation.

Il faut que je sois prête

J’ai besoin de me préparer, de… Lire la suite

Mon jardin secret, condesign, pixabay

2. Jardin secret, la base pour réussir sa vie à deux

J’ai habité aux États-Unis pendant un an. Quand j’ai compris que ma place était en France, j’ai décidé de rentrer à Paris où j’avais déjà vécu 10 ans. A mon retour, j’ai senti le besoin de faire un travail émotionnel. Ma mère était décédée depuis 8 ans et je sentais qu’il me fallait boucler ce deuil. J’ai eu la chance de trouver exactement ce dont j’avais besoin, un lieu extraordinaire où j’ai pu apprendre énormément sur moi et relire ma vie, en étant accompagnée.

J’ai appris notamment à m’occuper de mon jardin intérieur

Mon jardin secret. Ma première surprise a été de découvrir que j’avais la responsabilité de prendre soin de cette terre inconnue à l’intérieur de moi. Tout comme un vrai jardin où j’ai à prendre soin de la terre, enlever les mauvaises herbes, soigner les plantes, les arroser et protéger cet espace des malvenus, j’avais à élaborer mon histoire.

« L’intimité indique une clôture, une frontière à ne pas dépasser. Elle est réservée à soi-même ou à certains, qui font partie des proches. Les autres, les étrangers en sont exclus, à moins d’y être explicitement conviés.

« Une grande partie de notre existence est consacrée à acquérir une intimité, puis à la défendre ou au contraire à la partager.

« Mais qu’est-ce que l’intimité ? Comment l’adolescent conquiert-il son espace propre ? Comment, plus tard, tisse-t-on une intimité au sein du couple, puis de la famille, tout en préservant son territoire personnel ?

Voilà [les questions que pose Robert Neuburger, et] qui devraient permettre à chacun de mieux comprendre les bases de l’identité, mais aussi des liens conjugaux et familiaux. »

Les territoires de l’intime, Introduction

C’est donc ce que j’ai commencé à faire. Relire mon passé, identifier les deuils incomplets, exprimer mes émotions bloquées (douleur, chagrin, peur, colère, etc.), élaborer mon histoire depuis le commencement, reconnaître les lieux qui avaient été piétinés par de la violence… entreprendre ce travail ardu mais salutaire de la réparation. Souvenirs, modèles, permissions, souffrances, hontes et réussites, voilà tout ce que j’ai pris soin d’élaborer.

Avoir un jardin secret et m’en occuper n’était pas du luxe, c’était un besoin qui s’imposait.

Définir les distances, les frontières

J’avais déjà entendu parler du besoin d’avoir une certaine distance avec… Lire la suite

homme-de-ma-vie-par-Kate_thumb

3. L’homme idéal vs l’unique

L’homme de ma vie est l’unique

Il n’est pas unique parce qu’il est différent des autres. Il est unique parce que moi, je le vois ainsi.

Il n’est pas échangeable, je ne peux pas le remplacer par un autre.

Quand je suis dans la dépendance, les hommes sont interchangeables.

Dans l’amour sauvage, quand mon cœur bat, une vibration passe, qui me met dans une sensation d’unicité, l’homme avec qui j’éprouve ces sensations, lui, n’est pas interchangeable. C’est lui !

J’aime son apparence, je l’accueille même s’il ne ne correspond pas aux canons de beauté, et c’est ok pour moi.

J’aime sa façon d’être et de se poser. J’aime être contre lui. J’aime le regarder. L’odeur de sa peau me plaît. J’aime passer ma main dans ses cheveux, ou de ce qu’il en reste 😉 !

Tout son être me plaît, indépendamment d’un code (ou de l’opinion de ma mère !)

Il me fait vibrer.

J’aime quand… Lire la suite

 

4. L’attachement a révolutionné ma vie

Être capable d’attachement

Avez-vous déjà entendu parler de l’attachement ?

La découverte de ce concept a été lumineuse pour moi, il y a eu un avant et un après.

Je ne savais rien sur l’attachement, je ne connaissais ni son importance ni comment faire pour réussir un attachement avec un homme. J’avais plus de trente ans, j’avais des amis, des collègues, beaucoup de connaissances par une association à laquelle j’appartenais, une famille nombreuse, des activités de bénévolat… et pourtant, tout ce monde autour de moi n’avait pas permis que je puisse sentir en moi l’énergie pour m’attacher.

Ah ! il faut aussi que je vous dise que je pouvais me retrouver au milieu d’une foule et, malgré cela, me sentir terriblement seule.

Alors, je vais vous donner un aperçu de ce qu’est l’attachement en vous parlant de mes découvertes.

Je vous rappelle que ce dont je parle ici n’est pas l’attachement malsain aux choses matérielles, il s’agit de l’attachement qui me permet d’être vivante et en bonne santé !

C’est un besoin VITAL

La première découverte, c’est que nous avons depuis le ventre de notre maman un besoin vital de proximité et de nous sentir attachés.

Il s’agit du besoin que quelqu’un prenne soin de moi, qu’il, qu’elle se préoccupe de moi. Cela crée une sensation de chaleur au fond de moi, une sécurité profonde.

Quand ma mère me parlait, quand j’étais dans son ventre puis dans ses bras ou encore dans son lit lors de mes premières nuits, je créais d’une manière douce et invisible une sécurité et une capacité à être en relation et à me sentir bienvenue sur terre.

De 0 à 110 ans, nous avons tous besoin de proximité, de contact physique, de nous sentir dans l’attachement avec d’autres.

Ce qui m’a fait peur la première fois que j’ai entendu parler de l’attachement, et qui m’a aidée à prendre ce besoin au sérieux, c’est que je ne savais pas répondre à la question… Lire la suite

 

5. 6 mois de délices

Le 2 juin 2010, j’ai vécu une rencontre amoureuse et, depuis ce jour, la graine de l’amour authentique a été semée. Pour la première fois, je me sentais amoureuse, sur un petit nuage et en PAIX.

Oui, pour la première fois, il n’y avait pas d’angoisse, ni de pression, ni la peur de ce qu’il allait penser de moi. J’ai découvert l’art de tomber amoureuse et de vivre cela paisiblement.

Le temps de tomber amoureuse et de sentir ce que cela me fait

J’étais amoureuse et, en même temps, comme c’était complètement inattendu, je savais que je n’allais pas conclure sur le champ, je veux dire commencer une histoire avec lui ou l’embrasser. Comme j’avais lu Je t’aime de Francesco Alberoni, je savais que l’amour naissant était un sentiment puissant en soi. Je n’avais pas besoin de savoir tout de suite ce que je voulais vivre avec lui ou de me poser mille questions comme “Est-ce qu’il me convient?”, ni de connaîtrer de quelle famille il venait, le travail qu’il faisait.

Hélas, j’ai eu le malheur de me renseigner sur son âge et, du coup, j’ai failli m’arrêter à cela. Il était beaucoup plus jeune, donc “Il n’était pas pour moi”. Je voulais une histoire avec un avenir à deux, pas un flirt.

Nos explorations

Malgré cette gêne, je me suis lancée dans l’aventure des premiers pas en amour, un peu vulnérable et sans savoir à quoi m’attendre. J’ai appliqué les leçons apprises dans les conférences d’Aliette de Panafieu : pas de bla bla, ni d’intimité physique trop tôt. J’adorais passer du temps avec lui. Je venais de rentrer des États-Unis et j’attendais de commencer un nouveau travail d’éducatrice, ce qui me laissait du temps dans la journée pour le voir.

À la différence de toutes mes autres relations précédentes, je lui ai proposé de… Lire la suite

 

6. (No)sex en début de relation : l’art de garder son homme

J’ai envie de parler sans détour de ce sujet si délicat sur la place et le rôle de notre sexualité au début de la relation amoureuse. Certaines de vous se sentiront peut-être moins directement concernées… cependant je crois que chacune de nous a un avis ou une expérience sur la question !

Pour commencer

En échangeant avec des femmes mariées ou célibataires, j’ai entendu toutes sortes de discours sur le sujet.

  • Certaines ne savent pas, elles disent qu’elles verront bien sur le moment.
  • Certaines ont eu de bonnes expériences sexuelles, d’autres sont encore habitées par des expériences moins heureuses, des peurs, des idées reçues qui les handicapent.
  • Certaines sont à l’aise pour en parler. D’autres sont gênées.
  • Certaines se réfèrent à leur appartenance religieuse et disent vouloir s’abstenir avant le mariage. Elles pensent pourtant que c’est une des raisons pour lesquelles elles sont encore célibataires : ce choix dissuaderait les hommes de poursuivre une relation amoureuse avec elles.

Mais, au fait ? Quel est le rôle de la sexualité au début de la relation ? Quelle place lui donner ?

“Faut-il”, oui ou non, avoir des relations sexuelles au début d’une relation ?

Pour moi, c’est non.

Et voici mon avis, si on veut garder son homme

J’ai cherché des réponses, je me suis formée, j’ai lu… j’ai aussi fait des erreurs et voici ce que j’ai appris : si je décide d’avoir des relations sexuelles avec un homme le premier soir (disons les premières semaines, les premiers mois) et qu’au fond de moi mon désir est de construire une relation durable, ce qui va se passer avec lui sera probablement tout l’inverse.

Car le premier jour de notre rencontre amoureuse… Lire la suite

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...Recherches utilisées pour trouver cet article : j\ai besoin de changement dans notre relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.