Comment attirer l’homme qui me convient ?

Réussit celui qui agit ! Paulo Vieira

Si tu te sens mal ou triste, si tu ne te sens pas à la hauteur pour t’attirer l’homme qui tu veux, je te conseille de lire cet article jusqu’à la fin ou simplement à cliquer sur ce lien.

Peut-être que tu peux te reconnaître dans ce récit…

Quand j’étais encore célibataire, je me sentais jugée lorsque quelqu’un pointait une de mes limites. J’étais dans une posture de victime, cela me mettait très mal.

Impossible d’entendre la moindre remise en question. J’avais déjà fait tellement de sacrifices et surmonté tellement d’obstacles, ceux de mon enfance difficile et des violences subies.

Comment quelqu’un pouvait avoir l’audace de me dire que je me mettais en victime ? Ou que mes échecs amoureux étaient de ma responsabilité ? On voit bien qu’elle ne connaît pas mon histoire, elle ne sait pas ce que j’ai déjà traversé ! Elle manque cruellement d’empathie pour moi !

 

  • J’ai déjà fait des années de thérapie, j’ai fait tant de travail sur moi…
  • J’ai déjà tellement prié Dieu, pourquoi Il me laisse dans cette situation ?

  • J’ai déjà tellement mis d’énergie pour être avec un homme !
  • Je suis découragée…

Et toutes mes émotions refoulées viennent faire surface.

  • Je me sens angoissée…
  • J’ai un nœud au ventre.
  • J’ai trop peur de changer.
  • Je suis vraiment en colère contre la vie et contre tous les hommes, ils ne veulent pas s’engager.

 

Et si c’était autre chose… ?

“Il y a toujours quelque chose qui va de travers et qui m’empêche d’être heureuse en amour. C’est malgré moi, je ne peux pas m’empêcher de me saboter.”

Et si c’était de l’auto-sabotage ?

Lorsque tu es avec un homme, tu es dans une profonde insécurité et tu te sens mal lorsqu’il te fait des compliments. Tu te dis : “Quand il va découvrir mon vrai moi, il va aussi me larguer.”

Tu te sens très souvent atteinte par ce syndrome de l’imposteur. Au fond, tu te dis que tu ne mérites pas d’avoir une vie de couple bonne pour toi.

Si au moins je perdais quelques kilos …

Si au moins je savais dire des choses intelligentes en public…

Si au moins ma vie professionnelle décollait…

Si au moins je pouvais être complètement guérie de toutes mes casseroles…

Ça te parle ?

D’abord et avant tout, écoute bien ceci : tu es bien telle que tu es ! Tu peux avoir l’homme qui te convient et sans perdre ton âme .

Moi aussi, avant de rencontrer Paul, qui est aujourd’hui mon mari, je pensais exactement comme toi et en plus, je faisais les mêmes erreurs . Moi aussi, je ne me donnais pas la permission d’être en couple, je me sentais aussi imposteur et je sabottais mes histoires les unes après les autres.

Tout a basculé quand j’ai ressenti une colère profonde. J’étais dans une révolte de faire du sur place. Je me suis vraiment déterminée à trouver une solution.

Tu peux t’inspirer de mon histoire, tu verras que toi aussi, tu peux faire ce même chemin et reprendre le volant de ta voiture .

 

Se déterminer est le premier pas. Agir est le second !

 

J’ai enfin investi temps et argent pour me faire accompagner par quelqu’un d’efficace et j’ai mis toute mon énergie pour trouver l’aide qui me convenait. Je me suis aussi autorisée à me poser les vraies questions.

J’ai fait ce que je ne m’autoriserais pas jusque là, certainement par manque d’estime de moi.

Je connais des femmes qui ne se donnent pas la permission de faire une séance avec moi pour voir les points à changer et à travailler. Mais elles trouvent de l’argent à prêter à quelqu’un d’autre ou pour investir dans un futur appartement. Pourquoi leur vie de couple et leur désir de quitter leur célibat est moins important qu’avoir un appartement un jour ?

Il y a certainement une inversion de valeurs et de priorités. J’ai le droit de mettre mon argent au service de mes projets !

Pour moi, c’est en 2009/2010 que j’ai enfin investi temps et argent pour me faire accompagner par quelqu’un d’efficace et j’ai mis toute mon énergie pour trouver les réponses qui me convenait. Je me suis aussi autorisée à me poser les vraies questions.

  • Qu’est-ce qui va se passer pour moi dans 10 ans si je ne change rien pour être enfin en couple ?
  • Quels sont mes bénéfices à rester célibataire et à être dans une posture de victime ? Qu’est-ce que j’y gagne ?
  • Quelle histoire je me raconte pour ne pas prendre mes responsabilités ?
  • À qui je reste loyale en étant encore célibataire ?
  • Quelles sont mes peurs et mes résistances à être en couple ?
  • De quoi j’ai besoin pour me donner la permission ?

J’ai aussi arrêté de mettre la responsabilité de mon échec sur d’autres personnes. Pour la première fois, j’ai assumé entièrement la responsabilité de mes émotions et de la réalisation de mes désirs.

Je suis enfin arrivée à m’attirer la bonne personne

Retiens juste ceci :

 

Si tu es dans de l’auto-sabotage, c’est que tu n’as pas la permission de vivre bien en couple.

Tu as besoin de te reprogrammer.

 

Après avoir appris comment faire et mettre en place, de façon méthodique des exercices de reprogrammation (ce qui me plaisait vraiment, en plus ! ) j’ai commencé à me sentir plus ouverte et à moins m’accrocher dans la relation.

Avec Paul pour la première fois, les choses me paraissaient paisibles, je ne me suis pas précipitée.

Je me suis abstenue de ce qui aurait pu mettre la relation en péril.

J’avais changé ma façon de penser, travaillé sur mes systèmes de croyances, j’avais créé une vision du couple qui me convenait et je savais exactement ce qu’il me fallait.

J’avais aussi des outils bien concrets pour mener ma vie de couple : vivre 6 mois de délices, être dans une qualité de présence, m’abstenir de débat avec mon amoureux, prendre la responsabilité de mes émotions…

Ce temps d’apprentissage et de changement émotionnel m’a donné plus de confiance, je pouvais passer un mois en vacances loin de mon homme sans me dire que c’était fini parce qu’il ne m’appelait pas tous les jours.

C’était miraculeux, je pouvais vivre loin de lui sans que ma vie s’arrête. Et encore aujourd’hui, 7 ans après notre rencontre, s’il part en déplacement professionnel, je suis toujours dans la même paix du début et j’aime le retrouver à son retour.

 

J’ai écrit cet article pour t’inviter à prendre la responsabilité de ta vie d’adulte et te donner enfin la permission d’être en couple.

 

Rappelle-toi : tu es la seule personne qui peut te donner cette permission.

 

Eva et moi, nous avons travaillé avec beaucoup d’énergie et de joie pour préparer un programme de formation en ligne pour que chacune, même celles qui seraient en manque de temps ou d’argent puisse en bénéficier. Clique ici pour regarder la vidéo de présentation du programme.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments

  1. Hello!
    Je pense aussi qu’on attire l’homme qui nous convient quand on a fixé ses valeurs, son identité…il y a pour ça un vrai travail de confiance en soi à faire en plus de « reprendre ses responsabilité »… ça va ensemble en fait ^^

    Je ne sais pas si vous connaissez un livre de Louise L.Hay qui partageait justement ses histoire avec des conjoints tous plus violents les uns que les autres avec elle, jusqu’au jour où elle a compris que c’était elle qui les attirait, avec le peu d’estime d’elle qu’elle avait d’elle-même ! Et à partir de là, tout a changé 🙂

    1. Merci Géraldine ! … en effet, c’est très puissant de découvrir que c’est nous qui attirons les personnes à nous ! Peut-être difficile à accepter, et en même temps c’est une très bonne nouvelle, car ça nous donne la clé pour changer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *