Luciane et Geneviève partagent leurs conseils pour sortir du célibat

Rencontre avec… Eva et Luciane

Nous avons été interviewées par un journaliste, un vrai ! Changement de style, donc, pour vous faire découvrir un peu plus sur nous…

La rencontre de l’être aimé est le fruit d’un cheminement personnel

De Maringá, au Brésil, Luciane et Eva animent le blog en couple, Simone ! Un site à destination des femmes toujours célibataires mais qui souhaitent d’ores et déjà se préparer à une vie de couple prochaine. Rencontre.

Qu’est-ce qui vous a conduit à créer en couple, Simone ?

Eva : Plus jeune, j’ai toujours été persuadée que je serai mariée à 25 ans. Sans ça, je pensais que ce serait une catastrophe ! Plus tard, c’est à cet âge que j’ai vécu ma première rupture amoureuse. Parmi les choses que j’avais planifiées avant notre séparation, je pensais me rendre en voyage de noces au Canada. Malgré la rupture, j’ai choisi de partir outre-Atlantique, bien décidée à ne pas attendre pour vivre ma vie mais de commencer dès maintenant. Ce moment constitue un déclic dans ma vie.

Peu de temps après, comme Luciane, j’ai découvert le développement personnel via Aliette de Panafieu, psychothérapeute et fondatrice de l’association l’Affaire d’une vie. Elle m’a fait changer de vision sur ma vie et la vie en général. Je me sentais désormais en possession de trésors que les autres n’avaient pas. Et que j’ai eu envie de partager.

Avec Luciane, que je considère comme ma sœur, nous parlions souvent de cette évidence que les femmes ont quelque chose à s’apporter mutuellement, notamment entre femmes mariées et femmes célibataires. Or, il y a souvent comme une frontière invisible entre les deux, notamment dans mon milieu d’origine. Pourtant, depuis l’Antiquité, les femmes se sont toujours soutenues, en partageant leurs expériences.

Le déclic en couple, Simone ! est venu quand j’habitais à Paray-le-Monial, où je travaillais à l’époque. Un jour, j’ai eu cette intuition forte de créer un blog pour partager avec d’autres mon cheminement et mes découvertes réalisées grâce au développement personnel. Et j’ai tout de suite pensé devoir le faire avec Luciane, qui venait justement de rencontrer son futur mari !

Pourquoi vous intéressez-vous uniquement aux femmes célibataires ?

Luciane : Nous côtoyons des femmes fatiguées d’être célibataires, qui veulent construire un couple qui dure à la différence de leurs parents. D’autres sont frustrées de porter un projet de mariage quand leur partenaire s’accommode d’une vie sous le même toit.

Si à 20 ans, elles ont le temps, les femmes dans la trentaine sont, elles, confrontées à leur horloge biologique. Elles n’ont plus de temps à perdre. Ce sont elles que nous proposons d’accompagner grâce à notre blog sur un chemin de préparation à la vie de couple. Nous cherchons à faire sortir les femmes de l’illusion que le temps seul leur permettra de rencontrer quelqu’un.

Eva : En cherchant sur Internet, nous avons constaté que beaucoup de sites étaient consacrés à la séduction, à la captation de l’homme. Or, notre conviction est que la rencontre d’un homme est plus le fruit d’un cheminement intérieur que de la conjonction d’événements extérieurs. Ainsi, sur en couple, Simone ! nous nous intéressons aux femmes elles-mêmes, à leurs peurs, leurs fausses croyances, etc…

Comment fonctionne votre binôme ?

Luciane : Nous travaillons à deux. Nous choisissons ensemble les thèmes que je rédige et qu’Eva édite. Dans ces textes, je parle souvent de ma propre expérience puisque moi-même je me suis mariée tard. Mon histoire ressemble beaucoup à celles de nos lectrices. Personnellement, je peux témoigner que je me suis mariée à force de persévérance et d’investissement personnel matérialisé notamment par des formations.

Au cours de mon parcours, j’ai fait des découvertes exceptionnelles que je partage sur le blog. J’ai pu résoudre et dépasser certains problèmes sur lesquels certaines de nos lectrices buttent encore. Ainsi, certaines femmes m’écrivent pour me partager qu’elles ont été victimes de violence dans leur enfance, ce qui est aussi mon cas. Par conséquent, je sais ce que signifie le fait d’avoir du mal à faire confiance. D’autres souffrent de dépendance affective : est-ce qu’il m’aime ? est-ce qu’il va me rappeler ? etc… Enfin, certaines évoquent leur difficulté à s’attacher à un autre, un problème que j’ai aussi dû surmonter avant de me marier.

Qui sont vos lectrices ?  

Luciane : 60% d’entre elles cherchent une solution aux problématiques que je viens de décrire. Les autres n’ont pas de vision du couple et ont besoin d’apprendre ce qu’est un couple respectueux et durable.

Notre conviction est qu’un couple épanoui n’est pas un couple fusionnel façon Hollywood mais « chaste », c’est-à-dire composé d’un homme et d’une femme qui savent garder une juste distance entre eux, qui se respectent dans leur individualité et savent avoir une qualité de présence l’un pour l’autre.  Tout cela s’apprend, notamment lorsqu’on n’a pas eu cet exemple avec ses propres parents.

Y’a-t-il une « grammaire » spécifique à maîtriser pour se marier ?

Eva : Nous ne sommes pas des donneuses de recettes. Nous invitons et accompagnons des femmes désireuses de mener un travail personnel pour changer en profondeur. Des femmes nous disent parfois : « Je veux que cela se passe naturellement, de façon spontanée ». Pour moi, il y a quelque chose de l’ordre de l’illusion. Lorsque vous apprenez à parler anglais, les premiers temps tout semble un peu déroutant, pas naturel. Un apprentissage est nécessaire, avec ce qu’il suppose de changements et de nouveautés.

Luciane : Les femmes qui ont une famille fonctionnelle n’ont pas besoin d’apprendre ce langage. En revanche, pour celles qui ont grandi dans une famille dysfonctionnelle – dépendance affective, non-respect de l’intimité, choix personnels pas respectés… – , un travail est nécessaire.

Vos projets ?

Luciane : En plus du blog, j’accompagne des femmes. Pour réserver du temps à mon mari et mes deux enfants, je ne peux accompagner que deux femmes par jour. Grâce à ces accompagnements, je crée un lien concret avec les femmes auxquelles nous souhaitons nous adresser. Cela nous permet de mieux les connaître. La vision reste néanmoins de parler au plus grand nombre. Ainsi, nous projetons de proposer un accompagnement en ligne en 2017.

Pour commencer ce projet, nous venons de publier gratuitement la première partie de notre Ebook, Le jour où j’ai décidé de quitter le célibat, un programme pour être prête à être en couple et que cela soit simple, facile et rapide.

Propos recueillis par Benjamin Coste pour le site de rencontre chrétien Theotokos.fr

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments

  1. Bravo pour votre témoignage mesdames !

    Vous avez vécu ce que vos lecteurs traversent et avez réussi à surmonter les obstacles. Vous êtes maintenant dans une position idéale pour venir en aide aux autres femmes rencontrant les mêmes difficultés.

    Bon courage pour vos projets 2017 !! 🙂

    Et encore bravo.

    Morgan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *