Tendresse et sexualité : se donner les meilleures conditions

Je voudrais vous dévoiler mes secrets sur la réussite des moments de tendresse en couple. En voici 6.

 

1. Rire, un mode de communication choisi

Je ris chaque jour, il y a bien des fois où nous nous disputons, mais même les jours où la tension est au rendez-vous, nous avons des moments drôles, au point d’en faire de l’auto-dérision.

Nous avons appris petit à petit à donner de la place au rire dans notre mode de communication. Il faut savoir que mon mari est un homme drôle (j’ai de la chance, ok ! ), mais si pour une raison ou une autre, il se prend trop au sérieux ou se met à fonctionner en mode “râleur”, je lui rappelle avec tact son rôle de gardien de la joie. Nous avons fait au départ une sorte de contrat, où lui tient le rôle de gardien de la joie et moi je suis gardienne de la sagesse.

Rire ensemble, ça nous réussit toujours pour nous mettre en phase l’un avec l’autre. S’il fait une blague ou me partage une vidéo drôle et que cela me plaît, je ne manque jamais de lui dire, car c’est vraiment le registre qui me va le mieux dans notre relation, depuis le début.

Je pense que les hommes sont vraiment dans leur élément quand ils nous font rire et ce rôle-là les valorise. C’est gagnant-gagnant, un cadeau pour notre libido !

 

2. Être dans la générosité et prendre les initiatives

Je viens d’une longue tradition de femmes modernes et je suis sûre que plus d’une femme pourra se reconnaître dans ce partage ! Qui en a marre des hommes passifs, qui pensent que le ménage, l’organisation de la maison et les enfants sont une affaire de femme au foyer ? Dans ce contexte de colère féminine, j’ai d’abord fait l’expérience d’une prise de conscience, avec l’aide d’autres femmes :

j‘étais habitée par la colère et j’avais besoin de me libérer de cela pour me sentir bien dans ma relation de couple.

Premier pas vers une liberté nouvelle, qui m’a mise ensuite au cœur de ma difficulté à donner. Après cette prise de conscience, j’étais amenée à faire un choix qui a changé ma posture dans mon couple, je suis devenue capable de sentir de quoi j’avais besoin et surtout de mettre en place ce deuxième secret : la générosité.

 

La générosité consiste pour moi à prendre l’initiative pour donner, aller de l’avant et juste me connecter avec l’amour abondant qui m’habite, qui donne du sens à ma vie et à mon couple. Même si ma manière de faire n’est pas forcement le seul modèle, ce que je vous propose en partage d’expérience, c’est de prendre l’initiative d’organiser les moments et le cadre de ce temps d’intimité et de tendresse du couple, au lieu de rester dans une forme de passivité agressive qui me rendait prisonnière et dépendante.

Par exemple, pour la St Valentin, je n’attends pas la surprise du cadeau ou de la sortie romantique, je l’organise de A à Z ! Je demande même l’aide des copines pour trouver des idées créatives et m’aider à réussir mon projet : transformer cette date commerciale en un rituel romantique, correspondant aux besoins de tous les deux.

Je peux aussi prendre l’initiative d’offrir à mon amoureux un moment de qualité, en ayant soin de lui parler dans son langage de l’amour (bientôt un super article sur ce best seller, Les langages de l’amour). En attendant, je vous partage que le langage de mon chéri est le toucher et les paroles valorisantes. Donc, je n’attends pas qu’il me demande, je lui écris un poème ou je lui fais une déclaration, je n’attends pas qu’il prenne l’initiative de me masser, je lui propose un massage. Je sais que ce temps de détente nous met tout de suite dans une belle énergie pour le câlin.

câlin, JD Masson, unsplash.com3. Me respecter et respecter le besoin de l’autre

Quand nous savons l’un et l’autre ce qui nous convient, ce dont nous avons besoin au moment où nous nous retrouvons, nous savons que notre temps intime sera satisfaisant.

Et si l’un est en colère ou l’autre triste, nous prenons un temps pour nous le dire ou pour demander un soutien moral et affectif. Ce temps de passage est vraiment nécessaire si nous voulons vraiment nous sentir proches l’un de l’autre. Si je me sens frustrée de la journée et “fatiguée” (c’est ce que je me dis, alors qu’au fond, je suis en colère), je sais que le désir de proximité physique de mon mari n’est pas suffisant pour que nous puissions avoir un temps de retrouvailles. Je ne vais pas être disponible pour un câlin comme ça.

C’est très délicat de parler de cela, mais pour moi, c’est vital de pouvoir remettre à un autre jour ses avances pour un moment intime et tout simplement dire « non, je ne le sens pas ».

Je sais que j’ai énormément gagné en confiance en moi et notre couple a gagné en qualité. Je fais aussi confiance à mon homme dans sa capacité à supporter la frustration. Et je ne me sur-adapte pas en acceptant un moment pour lequel je ne suis pas disponible.

Je sais que le désir n’est pas automatique et notre relation a besoin de respecter cette fragilité-là.

Je ne lui dois rien et il ne me doit rien !

4. Avoir la juste distance pour cultiver le désir

Avant d’avoir rencontré celui qui est mon mari aujourd’hui, je ne savais pas très bien l’importance d’avoir une juste distance pour cultiver le désir d’intimité.

J’avais l’impression que si j’étais amoureuse c’était normal que l’un et l’autre ait envie d’être ensemble, de partager sur notre journée, ses petits tracas et ses gros bobos. L’autre, en plus de mon amant, devait aussi être mon père, ma mère, ma meilleure amie, mon psy, etc. À force de vouloir avoir cette proximité, je tuais l’intimité.

C’est quand j’ai fait la découverte de ce besoin de mystère dans la relation de couple que je me suis dit qu’il fallait vraiment que je m’intéresse à cela !

J’ai mis en place cette règle de vie de m’adresser à mon homme en tant que mon amoureux.

Tout ce qui concerne d’autres casquettes, je l’évite. En fait, il n’est ni mon père, ni ma mère, ni mon psy. Si j’ai besoin de ce genre de relation, je sollicite la bonne personne. Ou je demande à mon homme de jouer ce rôle, mais de manière consciente.

Et quand je quitte le lit avec mon homme, je commence déjà ce processus de distanciation, sans trop lui raconter ma vie en détails et lui laissant le droit de vivre et d’agir loin de mes yeux. Cet espace de liberté est une preuve de confiance et donne de la place pour que nous nous sentions désireux de nous retrouver. Cela donne assez de mystère pour enrichir notre relation et notre vie de couple qui est miroir de notre vie sexuelle.

câlin, Jessie Romaneix Gosselin, flickr.com5. Trouver un chemin vers l’intimité et le renouveler

Pour moi, j’ai toujours eu l’impression que c’était à l’homme de prendre l’initiative et de dire s’il avait un désir d’intimité. Je confondais cela avec l’image d’une femme respectable. Je pensais beaucoup de mal des femmes qui ne respectaient pas ce schéma (eh oui…).

Ensuite, j’ai remarqué que j’avais en fait un tas de préjugés, et puis pas mal de passivité. Je pense qu’aujourd’hui chaque couple doit tricoter sa propre histoire sous la couette et se demander sans cesse de quoi notre couple a besoin, quelles connaissances me manquent dans ce domaine si important de la vie à deux (tu es sur la bonne voie, si tu nous lis jusque là ! 😉 )

Moi, pour préparer notre couple à vivre un moment d’intimité, je masse le visage de mon chéri. Chacun trouvera ce qui marche pour son couple. Je sens de mon côté que ce chemin peut changer, mon mari peut me faire une demande explicite, je suis toujours libre d’accepter ou non, selon ce que se passe pour moi. Je suis attentive au bien que ce massage nous fait. C’est encore un principe qui marche s’il est fait dans la générosité, sans quoi, la vie à deux devient un peu sans goût.

 

6. Sentir de quelle émotion nous sommes chargés l’un et l’autre

Colère? Chagrin ? si je suis chargée de ces émotions, cela fait écran entre moi et l’autre.

Parfois j’ai du mal à savoir ce que se passe pour moi, il m’aide à mettre des mots. Parfois c’est lui, et je lui pose des questions pour l’aider à mettre des mots.

Chez nous, les deux sujets qui peuvent nous couper de notre désir sont l’argent et les reproches. Ce sont les deux sujets qui peuvent nous éloigner l’un de l’autre très rapidement. Pour mon chéri, les reproches ont un effet castrateur immédiat, tout le contraire des mots valorisants.

Ce n’est pas la peine de vouloir avoir un temps de tendresse ou sexuel, si je lui ai dit qu’il ne s’occupe pas assez des enfants et qu’il n’est pas assez présent pour l’organisation du logis. Même chose, même scénario si je ressors mes différents points de désaccord par rapport à la gestion du budget.

Depuis que nous avons pris conscience de cela, nous réglons nos affaires monétaires et différentes questions d’organisation par mail, ces sujets sont exclus de nos temps de retrouvailles.

Pourtant, c’est très difficile pour moi d’être toujours ok pour ne pas faire des reproches. Si à un moment cela arrive, je lui demande pardon et je lui propose une réparation. La réparation de prédilection de mon mari est un bon massage ou un bon dessert 🙂

 

À ton tour

Que tu sois en couple ou pas encore, quel secret te parle le plus ?

Contribue à cet article en mettant un commentaire !

 

Merci pour ta confiance et à l’action !

Photos : Alejandra Quiroz, unsplash.com

Jessie Romaneix Gosselin, flickr.com

JD Masson, unsplash.com

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article : tendresse, Couples qui font lamour avec tendresse et agressif, tebdressse, tendresse en couple

6 Comments

  1. Bonjour à toutes!

    Ce que je découvre à travers ce blog c’est une solidarité féminine sans frontière et rafraîchissante.
    La possibilité de s’entraider dans cette société ou s’accumulent tant d’embûches pour une femme telle que moi élévée aux contes de fées et stéréotypes de tous genres

    En cette journee de la femme, je tenais à le préciser, merci pour cette article très intéressant, avec pleins de clés pour une intimité plus respectueuse et amoureuse.
    Je suis vraiment touchée par l’évolution du blog, je trouve que les articles prennent progressivement plus de corps.
    Certains articles du début me laissait sur ma faim, et là depuis quelques post je sens un vrai enrichissement.
    Merci pour votre confiance de partager plus librement et si généreusement, afin que chacune puisse trouver ce qui lui convient.

    Merci à ma chère amie qui m’a envoyé un lien sur ce blog; elle se reconnaitra, je crois que tu n’as pas idée du cadeau que tu m’as fait.
    Merci de m’avoir partagé une clé pour sortir de ma caverne, pour enfin voir le monde des Lumières et avoir une chance d’aimer et me laisser aimer.

    Franchement j’ai sauté de joie en lisant l’article, hâte de pouvoir mettre tout cela en pratique, j’imagine que je ne suis pas la seule!

    Suis-je la seule ??

    Pleinement vivante.

    Nina

    1. Waouh ! merci Nina pour ton témoignage et ton commentaire.
      Nous apprécions vraiment tes retours sur cet article et le contenu du blog en général, et nous sommes boostées par tes encouragements précieux !
      Même si la foule n’a pas encore répondu à ta question, nous sommes sûres que nous sommes nombreuses à être dans cette hâte de mettre en pratique les pistes de cet article.
      Tes commentaires sont toujours bienvenus 🙂
      avec notre reconnaissance,
      Geneviève et Luciane

  2. Le secret qui résonne le plus pour moi est le rire. Je me reconnais dans ta description. Mon chéri aussi adore rire, faire des blague, utiliser l’ironie, imiter des stéréotypes… C’est aussi son arme pour détendre l’atmosphère et mettre fin à nos conflits. Et mon rôle à moi est de rigoler haha (j’en rigole rien que de l’écrire).
    Nous utilisons aussi beaucoup le toucher comme chemin vers l’intimité, les caresses à la limite du massage. Il sait exactement où j’aime qu’il me caresse. Et moi, j’aime le masser, c’est un de mes gestes de générosité et lui se sent important.
    Merci pour ce superbe article et vos partages ! 🙂 <3

    1. Merci Marilyne pour ton partage d’expérience 🙂
      Ah oui, pour rire, cultivons l’humour, dans toute relation en général et en couple en particulier !
      Et pour ce qui concerne le toucher, j’ajoute qu’il y a des jours où le toucher est moins spontané… à moi de me rappeler que c’est un langage qui permet de nous retrouver, alors même si c’est moins spontané, je peux y aller en confiance et être sûre que cela portera ses effets.

  3. Très interressant découverte ce blog!
    Étant épouse puis maman, j’apprécie ces articles positifs et riches de conseils.
    Les domaines de la vie sont si vastes qu’il vous reste encore de la matière à écrire;-)
    Je conseille d’ailleurs à tous les couples de suivre Alpha Couple pour avoir de solides bases.
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *