Comment rater le début d’une relation amoureuse

On a tous envie de tomber amoureux !

Les femmes plus que les hommes. Mais quand il s’agit de vivre la relation quand elle commence, pour certaines, il y a comme une ambivalence qui se met en place et le jeu commence : je veux / je ne veux pas. On dit, en conscience que l’on veut tomber amoureux et pourtant…

 

Faites le plein de conseils pour ne plus jamais saboter vos débuts de relation, et débusquer toutes vos vieilles résistances au changement.

Enjoy ! et soutenez-nous : partagez ce podcast sur votre page Facebook !

 

Écoutez le podcast en lançant le lecteur ci-dessus.

Téléchargez le MP3 en cliquant ici (clic droit puis « enregistrer la cible du lien sous… »)

 


 

Aujourd’hui nous avons choisi un sujet, un thème un peu à l’envers, pour vous faire rire et en même temps réfléchir : … le sabotage.

 

« Le sabotage » Hein ? Eh oui, c’est un peu un gros mot mais vous allez comprendre vite fait de quoi il s’agit…

– Le sabotage, c’est une forme de résistance. Quand nous sommes dans une résistance à agir, à changer, quand de la bouche on dit « Oui, j’ai envie » mais au fond « Je n’ai pas la permission ni l’autorisation d’arriver à faire cela », on va agir de manière contraire à ce qu’on a prévu de faire.

– Par exemple je vais dire haut et fort que « Je veux rencontrer quelqu’un » et je vais tout faire pour ne pas rencontrer quelqu’un.

– De façon consciente ou inconsciente ?

– Complètement inconsciente. On a vraiment l’impression qu’on est des victimes de l’événement qui s’est produit.

– On va dire «  les hommes ne sont pas disponibles »

– On va dire « J’ai raté le rendez-vous, j’ai eu un accident, un imprévu, je suis en retard » et des tas de choses comme ça.

– On va démarrer notre créativité pour vous parler de ça avec du plaisir, en riant, et « prenez, prenez tous les enseignements qui seront présents pendant ce temps-là ».

 

J’ai rencontré quelqu’un, j’ai son numéro. Si j’étais un moyen de saboter le début de cette relation…

– J’irais à notre rendez-vous et j’oublierais mon portable. Comme ça, quand il appelle, qu’il essaye de me joindre, comme il ne me connaît pas, il ne sait pas où je suis, il ne pourrait pas me joindre.

– Ou alors je serais en retard, et je n’aurais aucun moyen pour le prévenir ou lui dire si un accident ou une difficulté il y a. Il m’appellera plusieurs fois en tombant sur mon répondeur, en écoutant le téléphone sonner dans le vide, et en se disant «  Qu’est-ce-qui se passe ? »

– Si j’étais un moyen de me saboter, je mettrais de vieilles chaussures pour aller au rendez-vous car je ne me suis rendue compte que juste avant que je n’avais que celles-là. Autant ça ne me dérange pas pour aller voir mes parents, mais là, je vais être super mal à l’aise en me disant que je vais avoir que ces vieilles chaussures, je vais avoir trop honte, je vais me sentir mal à l’aise.

– Ou encore je penserai «  Il faut qu’il aime d’abord mon cœur, qu’il sache que je suis une fille bien » et qu’il ne s’inquiète pas de mon apparence, qu’il ne s’attache pas à ça. Et du coup, j’irais mal coiffée, je ne prendrais pas soin de mes vêtements, je ne prendrais pas soin de me maquiller… J’irais avec mon « côté nature » quoi !

 

Une autre possibilité pour bien saboter mon début de relation…

– J’ai raconté à cette copine, qui a un peu la langue pendue et qui raconte à tout le monde tout ce qu’elle entend, que « Je suis amoureuse » que « Je démarre une relation ». Je lui ai raconté les débuts de la relation en détails, et du coup, j’exposerais mon jardin secret à tout-venant. Et ça va bien marcher comme ça !

 

– Une autre possibilité : j’irais demander des conseils aux mauvaises personnes.

– Je raconterais ça en me posant des questions, en me prenant beaucoup la tête. Car c’est très sérieux, je suis très sérieuse dans ma démarche. Il faut absolument que je balise bien les choses.

– Un autre moyen c’est d’appeler Maman et de lui raconter «  Ça y est Maman, je suis amoureuse » et je te présente Jacques la prochaine fois que je te vois.” (rires) On pense que parfois même ça pourrait être la mère qui présente le gars à la fille donc ça aide encore plus…

 

– Un autre moyen pratique pour saboter la relation c’est de choisir des hommes indisponibles. Soit ils sont déjà mariés, soit ils sont en couple tout simplement, soit ils sont religieux, soit ils sont en projet de partir faire le tour du monde le mois d’après, enfin quelque chose à cause duquel je puisse dire « Oh c’est pour ça que ça n’a pas marché, si seulement il avait été disponible ! »

– Soit c’est quelqu’un qui n’est pas dans sa vie, qui est au chômage depuis 3 ans, donc sans moyen de s’engager ou d’être dans un projet de vie de famille concret, concrétisable.

– Soit c’est quelqu’un qui vraiment intérieurement un blocage profond et il annonce qu’il ne veut pas avoir d’enfant – certains hommes peuvent dire qu’ils n’ont pas envie d’avoir des enfants, mais c’est normal, on peut dire – d’autres pour qui c’est dans leurs tripes, c’est quelque chose qui ne va pas changer. Donc je n’exercerais aucun discernement sur la disponibilité des hommes que je rencontre, ou plutôt, je me débrouillerais pour rencontrer ceux qui ne sont pas disponibles, «  les mauvais ».

 

– Alors un autre moyen, ce serait de changer de casquette au lieu d’être l’amoureuse, je me sentirais tout d’un coup une vocation d’infirmière et je lui donnerais des conseils de santé pour qu’il fasse attention à son poids, ou parce qu’il se plaint de grande fatigue, ou qu’il est tendu nerveusement… je donnerais mes bons plans ou… je serais coach par rapport à son travail, il pourrait parler d’une ou deux choses de son travail et du coup je lui dirais «  Il faut absolument que tu contactes untel, ou que tu rencontres cette bonne personne que je t’indiquerais ».

 

– Un autre moyen efficace pour se saboter est de donner rendez-vous pour un premier rencard au restaurant. Comme ça on pourra beaucoup parler tous les deux, je vais pouvoir lui raconter toute ma vie, je vais pouvoir ouvrir mon jardin secret, je vais pouvoir être dans un débit de paroles excellent pour faire un mur entre nous. Comme ça il ne pourra pas me regarder, je ne prendrais pas le temps de le regarder, nous serons tous les deux dans beaucoup de paroles, beaucoup de bla-bla, et ça c’est très pratique pour se saboter.

 

– Ou bien s’il voit que je suis quelqu’un qui a une réflexion, un certain niveau d’études et que j’ai une certaine approche de la vie, de toute manière, comme moi je suis partante pour m’engager pour la vie, c’est sérieux. Il faut qu’il sache que c’est sérieux. Je suis pas là juste en train de flirter. Donc comme je suis dans une intention très claire, je vais profiter des premières rencontres pour lui dire que pour moi, c’est le mariage ou rien. Et je vais aussi en profiter pour combler tous les silences, tous les blancs avec beaucoup de paroles. Et je vais aussi lui poser des questions sur sa famille, et « combien il a de frères et sœurs ». Je vais lui montrer que je m’intéresse vraiment à lui. Je vais lui poser beaucoup de questions.  Mais je vais aussi le laisser faire. Car c’est peut-être un peu impoli de lui poser trop de questions. Et Je vais lui dire combien je gagne, ce que je fais. Il faut que je lui prouve que je suis une fille bien et sérieuse.

 

– Et même pour certaines, la façon de se saboter va être de prendre cet homme comme ami. Au départ, je pense que je suis un peu amoureuse de lui, il y a quelque chose qui se passe entre lui et moi. Mais je vais saboter la relation. Je vais tout lui raconter, comme à un confident : mes difficultés au travail. Je vais l’inviter à connaître toutes mes copines. « Il va devenir d’abord mon ami. C’est ça que je veux faire »…

 

– Une autre façon de se saboter ça serait de ne demander l’aide de personne. « Je me débrouille ». Car de toutes manières, c’est tellement intime que ça ne concerne que moi et moi. De toute façon, comment quelqu’un pourrait-il m’aider ? Donc il faut que je m’en sorte toute seule. J’affronterais les obstacles et les difficultés du discernement du début, toute seule.

 

– Une autre façon de saboter un début de relation serait de donner des conseils pour aider l’autre à améliorer son comportement et sa capacité à être en relation.

– Peut-être que si dès le premier rendez-vous je lui disais les quelques défauts qu’il a, il pourrait progresser, me remercier de tout ça (rires).

 

A chacune et chacun de nous de balayer devant sa propre porte !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One Comment

  1. L’engagement c’est la clé ! On ne peut pas espérer vivre la vie de couple de ses rêves si on ne se donne pas les moyens d’y arriver. C’est comme espérer avoir une grande carrière professionnelle sans travailler pour.

    En tout cas, merci pour ce partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.